Il y a actuellement 1 visiteur sur 127459 passés sur le site.
Login   Password   
Menu du site
Menu du site
Menu du site
Haut de page Haut
. : :

News

: : .

Site

 : :
L

News

 : :

Sur cette page de visualisation de news, tu trouverras également des informations complémentaires sur le sujet apporté. N'oublis pas de laisser un commentaire !

. : : News n°319 : On the Way to a Smile : Cas de Nanaki - Partie 3 Traduite : : .
Compilation of FFVII On the Way to a Smile : Cas de Nanaki - Partie 3 Traduite
par Squalionheart à 18h33 le 1 Septembre 2009 ~ vue 3938 fois
On the Way to a Smile, traduit par ChrisVIII.
La traduction du troisième Chapitre du Cas de Nanaki a été achevé par par ChrisVIII !



Nanaki - Partie 3

* * *


La vie dans la forêt prit soudainement fin. Pazu et Rin, qui étaient désormais aussi grands que Nanaki s'étaient construit un abri et habitaient ensemble. Il n'y eut aucun élément déclencheur particulier: un soir, les deux ours de Nibel décidèrent simplement de dormir sans Nanaki. C'est la fin d'une période, pensa Nanaki. Il était triste mais il y vit un pas de plus vers la vie d'adulte. Le jour suivant, les deux frères étaient nulle part quand Nanaki se réveilla. Il se dit qu'ils étaient partis chasser seuls, tout comme ils avaient décidé seuls de dormir à part la veille. Il entendit alors un coup de feu, suivit d'un grognement d'ours. Pazu. Nanaki qui connaissait maintenant la forêt sur le bout des doigts se dirigea vers le bruit. Il arriva rapidement sur place et eut comme un air de déjà vu.

Aujourd'hui, le garçon était tombé assis, effrayé. Un ours de Nibel lui tournait autour. C'était Pazu. Il fixait maintenant un buisson proche. Comme s'il attendait Rin. Pazu se dressa sur ses pattes arrières et leva ses pattes avant, on aurait dit un geste d'offrande, puis il grogna. La voix de Rin se fit entendre en réponse. Le garçon, terrifié, cherchait un moyen de s'enfuir. Quand il vit Nanaki, une lueur d'espoir apparut dans ses yeux.

- "Red, c'est moi ! Tu te souviens de moi, n'est-ce pas ? Tu m'as déjà sauvé il y a longtemps."

Cette journée-là Nanaki ne pouvait se résoudre à le regarder se faire tuer. Aujourd'hui cependant, il savait quoi dire.

- "C'est la forêt ici. Tu dois en respecter les lois."

A entendre la voix de Nanaki, le visage du petit garçon s'éclaira. Il avait l'air sincèrement content de voir que Nanaki pouvait effectivement parler. Il est courageux. Pensa Nanaki.

- "J'ai compris Red" Se ressaisit le garçon comme il se relevait rapidement, courant vers le fusil que Pazu avait oublié.

Je ne suis pas venu pour t'encourager. Corrigea mentalement Nanaki. Le garçon se jeta sur son arme sans que Nanaki ou Pazu ne s'y attendent. Au moment même où Nanaki se disait que Pazu allait se faire tirer dessus et comme il s'apprêtait à bondir hors du fourré, Rin apparut. D'un coup de patte il assomma le garçon qui resta à terre, inconscient. Pazu et Rin se mirent alors à tourner autour de lui. Puis ils se dressèrent sur leurs pattes arrières et grognèrent bruyamment. Ça suffit. Nanaki sortit de sa cachette et s'interposa entre les deux frères et l'enfant.
Les deux ours de Nibel ne purent retenir leur coup à temps et leurs griffes s'enfoncèrent dans l'échine de Nanaki.

- "Eeeww"

- "Eeeww"

Pazu et Rin appelaient ensemble, de ce même petit cri que quand ils avaient rencontré Nanaki. Ils se reculèrent.

- "Ne vous en faites pas. Partez."

Il poussa les deux ours et ils disparurent dans la forêt.

- "Aie" Fit le garçon derrière Nanaki.

- "Hey! Il est passé où le gosse ? Il ne devrait pas partir seul comme ca, il est encore trop inexpérimenté."

Ça doit être ce chasseur. Pensa Nanaki. Il se pressa de partir et se cacha dans un buisson.

- "Bon sang ! Que s'est-il passé ?"

C'était effectivement le chasseur qui arriva en courant. En revanche, Nanaki fut surpris de voir qui l'accompagnait.

- "C'est un ours de Nibel qui a fait ca, n'est-ce pas ?"

C'était une jeune femme vêtue d'un uniforme Turk. Elena sortit un petit flacon de sa poche, une potion sûrement, et commença à soigner le garçon

Qu'est-ce qui se passe ici, pensa Nanaki. Ça voudrait dire que la Shinra est toujours active ? Nanaki regretta ne pas avoir prêté meilleure attention à ce qui se passait dans le monde des humains. Elena regarda partir le chasseur avec l'enfant sur son dos avant de sortir son téléphone et appeler.

- "J'en ai trouvé un. Je réessayerai demain."

Quand Nanaki revint à sa maison de pierre dans la forêt, il trouva Pazu et Rin tourner en rond. En voyant Nanaki, ils se cachèrent dans les fourrés.
- "Je ne suis pas en colère." dit Nanaki, s'allongeant.

Et c'était vrai, il n'était pas en colère. Mais sa blessure lui faisait mal. Il décida de se reposer un peu avant de penser à se soigner. Le lendemain, la Shinra serait de nouveau dans la forêt. Apparemment les ours de Nibel étaient leur cible et la journée serait longue. Nanaki sentit Pazu et Rin s'approcher doucement mais ne bougea pas, il garda les yeux fermés. Il les sentit alors lécher ses plaies. Merci Pazu, Rin..

* * *


Il se réveilla au milieu de la nuit. La douleur de sa blessure n'était plus aussi vive. Grâce à ses capacités animales de récupération, Nanaki se leva. Comme il regarda autour de lui, il ne vit aucun signe des deux frères. Généralement, ils se couchaient à proximité. Quelque chose n'allait pas. Il fouilla les buissons les plus proches mais ne sentait leur présence nulle part. Il était fortement improbable que des ours de Nibel, animaux diurnes, soient spontanément actifs la nuit. Nanaki se mit à paniquer et commença à chercher la forêt.

Il entendit des coups de feu dans la distance. Hors de la forêt. Nanaki fut pris de tremblements. Cela faisait longtemps qu'il n'avait pas eu la visite de Gilligan. Il prit peur et les tremblements s'intensifièrent. Cela faisait si longtemps qu'il avait oublié la manière de s'en débarrasser. Comment le faire taire déjà ? Ah oui, Pazu et Rin. Les deux frères peuvent arrêter Gilligan. Mais ils n'étaient pas là. Serrant les dents, Nanaki se redressa et sortit de la forêt.

Gardant les yeux au sol en avançant, Nanaki passa outre les tremblements. Il sut qu'il était sorti de la forêt parce que l'air était différent. Il redressa la tête. Une vaste prairie s'étendait devant lui. L'herbe était piétinée là où les chasseurs étaient passés. Comme Nanaki suivait le chemin du regard, il remarqua de la lumière au bout. C'était un petit village. Une des lumières, la plus grosse, dansait et craquait. Ce doit être un feu, pensa Nanaki, ils veulent cuisiner quelque chose ? Il observa et mémorisa la vue, se forçant à ignorer Gilligan. En vain. Nanaki s'avança avec résolution vers les lumières.

C'est bien un feu. Pensa Nanaki. Sa lumière éclairait Pazu et Rin. Ils étaient tous les deux attachés à un poteau. Ils n'avaient pas l'air en forme. Leurs pattes avant étaient pointées vers le ciel. Leur queue avait été coupée. Nanaki se calma et Gilligan disparut. Il n'avait pas le courage de vraiment regarder les ours de Nibel alors, à la place, il observa les alentours. Il y avait trois chalets, tous allumés. Tendant l'oreille, il entendit les voix et les rires d'hommes et de femmes. Ils semblaient célébrer quelque chose. Il n'y avait rien d'autre mais Nanaki ne pouvait toujours pas regarder les deux frères.

Est-ce que je suis venu pour les venger ? Non ce sentiment n'existait pas chez les bêtes. Les hommes et les ours de Nibel sont ennemis depuis longtemps, c'est une situation générale, ca n'a rien de personnel. Seuls les humains possèdent ces sentiments d'hostilité et de rancune.

Cela venait peut-être de l'air différent ici de celui de la forêt mais Nanaki prit conscience que, dans son c%u0153ur, il voulait une revanche. Ce n'était pas un sentiment animal, c'était humain.

- "Eeww!" Entendit-il appeler l'un des deux frères. Il fut surpris. Ce cri lui disait qu'ils souffraient. Quand bien même ils étaient de taille imposante, ils étaient encore des enfants, nés quelques années auparavant seulement. De sombres émotions envahirent Nanaki. Cette fois-ci ce n'était pas Gilligan mais leur emprise n'en était pas moindre. Elles prenaient contrôle de sa raison alors qu'il cherchait à faire taire ce désir de vengeance.

Il entendit pleurer un bébé dans l'un des chalets. Je vois, il y a un enfant. Il doit être mignon. Un bébé. Les bébés sont innocents. C'est peut-être un signe pour te dire de faire la paix avec les évènements Nanaki.

Nanaki était partagé entre sa part animale et humaine.

Pan !

Une balle se planta dans le sol, juste à côté de Nanaki. Il réalisa qu'il était tellement en colère qu'il ne reconnut même pas le bruit d'une arme à feu. Il jeta un dernier coup d'%u0153il à Pazu et Rin. La voix entendue précédemment n'était qu'un mirage. Ils étaient morts depuis quelques heures déjà. Les flammes se reflétaient sur leur fourrure. Il sentit les flammes dans ses propres yeux qui brûlaient, littéralement. Tout autour de lui était teinté d'un rouge vif si bien qu'il ne voyait plus rien.

Il entendit un second coup de feu. Suivant le bruit, il entra en force dans le chalet. La vitre de la fenêtre se brisa à l'intérieur où se trouvait plusieurs hommes armés. J'ai agi sous le coup d'une émotion humaine mais ce qui me tient maintenant, ce sont les instincts d'une bête.

Il ne distinguait plus les hommes.

On entendit un autre coup de feu et il ressentit une vive douleur à la joue. Ce fut le déclencheur. Nanaki bondit sur l'homme le plus proche.
Il ne se souvenait pas de ce qui se passa ensuite. Tout ce dont il se rappelait c'était la douleur d'une balle dans son flanc et le cri d'un garçon.

- "Je voulais être ton ami!"

Nanaki se réveilla. Il s'était effondré sur le sol souillé de son propre sang. Il tourna la tête pour regarder autour de lui. Dans un coin de la pièce, il reconnut un homme vêtu de rouge qui le regardait intensément.

- "Tu peux te lever?" Demanda Vincent la voix distante.

- "Vincent ? Vincent ! Qu'est-ce que tu fais là ?!"

- "J'allais te poser la même question." Répondit Vincent avec une certaine indifférence.

* * *

Retrouvez l'intégralité du texte ici.

Compilation of FFVII
La Compilation of FFVII traite de tous les projets en relation directe avec FF VII et non inclus dans les catégories existantes.

. : : Commentaire de la news n°319 : : .
COMPILATION of FINAL FANTASY VII Logo de Final Fantasy VII
Rejoignez-nous
et participez sur Notre
Site gratuitement !
Inscription rapide ci-dessous :
Menu du site
Menu du site
Menu du site
Communauté Avatar
FF7 le roman